Le mot du président

Chers anciens de la GSB, chers amis,

Nous faisions preuve d’optimisme lors de notre assemblée générale en juin 2020. Nous comptions reprendre nos activités dès la rentrée de septembre !

Aujourd’hui en ce début d’année 2022, l’épidémie liée au variant Omicron du Sars Cov2 est à son paroxysme.

Pour ceux qui d’entre nous qui avaient suivi la visio-conférence que nous avions organisée le 18 juin en direct de San Francisco avec notre camarade Tomas Pueyo, MBA’10, les vagues successives qui nous touchent depuis mars 2020 ne sont pas complètement une surprise (Cf. onglet Évènements récents : COVID 19 – FRANCE : déconfinement PHASE 3 et après ?)

Pour beaucoup d’épidémiologistes cette vague « Omicron », de par son ampleur même, pourrait signifier la fin de la phase pandémique et le retour (dans quelques semaines ?) à une levée des restrictions sanitaires et le retour à une activité « normale ». Acceptons-en l’augure.

Les sujets d’actualité qui méritent d’être partagés par notre communauté d’Alumni ne manquent pas pour alimenter notre réflexion en cette année d’élection présidentielle.

Parmi ces thèmes, ceux liés à l’écologie ont pris une importance croissante en Europe, amplifiée en France cet été après la « Convention Citoyenne pour le Climat » et, très récemment, par le retour de l’énergie nucléaire comme nécessité pour fournir l’énergie décarbonée dont nous avons besoin.

Sur un sujet aussi complexe que la « transition écologique », avons-nous les éléments objectifs permettant de forger notre opinion en dehors de toute polémique ?

Nous chercherons à proposer les intervenants de grande qualité qui puissent nous fournir les éléments chiffrés de réflexion sur ces thèmes liés aux décisions écologiques à venir, tels que les choix énergétiques, la ville intelligente, les moyens de transport du futur, les perspectives sur la consommation d’énergie.

Votre bureau y travaille et vos avis et suggestions sont bienvenus et attendus. Nous serions particulièrement intéressés par les idées de nos camarades les plus jeunes  sur les thématiques qui pourraient les intéresser. Sur les perspectives et problématiques engendrées par l’apparition des metavers ?

Dans cette attente je vous souhaite, au nom de l’ensemble de notre Bureau, tout le meilleur pour cette nouvelle année 2022.

Jean Idier